Le 16 août 2003, un automobiliste dépose Jean à un arrêt de car.
Nina est là qui attend… On ne sait depuis combien de temps…
Elle est journaliste dans une petite ville de province.
Elle va voir sa tante qui habite un petit village à 200 km de Paris. Celle-ci a des révélations à lui faire et l’a priée par courrier de lui rendre visite.
Nina tient serré entre ses doigts le manuscrit d’un roman qu’elle veut faire éditer à compte d’auteur.
Jean est éditeur à Paris, il retourne dans son village natal pour enterrer son père mort quelques jours plus tôt.
Le car n’arrive pas… Les appareils de télécommunication ne fonctionnent pas…
Après un silence gêné, ils vont se parler… échanger… se souvenir… de leurs enfances… Leurs parcours respectifs…
…Jusqu’à ce que l’impensable vérité éclate en plein jour.
La révélation du terrible secret qui les lie va transformer à jamais le cours de leurs existences en liberant des passions jusque là enfouies.


ROUGE NINA
François Tantot

MISE EN SCÈNE
Angelo Rinna

DISTRIBUTION

Nina :
Aude Carpintieri

Jean :
Cédric Saulnier

CRÉATION LUMIÈRE ET RÉGIE TECHNIQUE
Stéphan Meynet

RÉALISATION COSTUMES, ACCESSOIRES ET DÉCORS
Milena Tusa-Carpintieri

 

Rouge Nina